Les écollégiens du collège du Mont des Princes de Seyssel (74) engagés pour la biodiversité

La barrière de la beauté

Le collège Du Mont des Princes à Seyssel en Haute-Savoie s’est engagé dans une démarche de labellisation E3D (Etablissement en Démarche de Développement Durable) avec la formation d’un comité de pilotage constitué d’élèves et d’adultes du collège depuis septembre 2018. Ce groupe se nomme les Ecollégiens, nom proposé par Jade Cottier, élève de 6ème B à l’époque, et adopté par vote parmi toutes les propositions des participants. Nous essayons, en effet, d’avoir le fonctionnement le plus démocratique possible pour stimuler l’implication des élèves dans les différents projets et leur donner une réelle possibilité de s’exprimer, d’agir et d’aborder ainsi l’éducation à la complexité. Chacun a également noté sur un bout de papier, et de manière anonyme, les projets en lien avec le développement durable qui lui tenaient vraiment à cœur. Ainsi l’amélioration des espaces verts de la cour, la création d’un jardin ou d’un potager bio, et l’installation de composteurs pour les déchets de la cantine sont apparus comme des priorités. 

   Les composteurs nous ont été fournis par le département, après un courrier des Ecollégiens adressé à M. Monteil, président du Conseil Départemental, et nous ont été livrés rapidement. Cependant ils n’ont été installés et utilisés réellement que huit mois plus tard, faute d’obtenir plus tôt la formation des personnels et des élèves du collège au compostage à cause d’un transfert de compétences de la région au département, un bel exemple d’éducation à la complexité pour les élèves déçus de ce retard…  Le potager bio se devait lui d’être le plus écologique et participatif possible. Ainsi, il a été réalisé avec des palettes de livraison de la cantine, des tuteurs constitués de branches coupées dans les forêts du Mont des Princes au-dessus du collège, et des cagettes de légumes de la cantine. Puis tous les élèves et personnels du collège ont été invités au printemps 2019 à venir planter eux-mêmes dans ce potager leurs plantes comestibles les plus originales avec une étiquette mentionnant le nom de la plante à chaque fois. Depuis, les élèves sont autorisés à manger librement pendant les récréations les fraises, les framboises, les mûres ainsi que les tomates-cerises (en réalité tous les petits fruits à portée de main). Les autres fruits et légumes plus gros étant redistribués à ceux qui ont apporté les plants, ou bien dégustés ensemble, comme les melons pendant la sortie d’intégration des 6èmes en septembre 2019. Les quelques adultes réclamant des barrières pour protéger ce jardin placé en plein milieu de la cour ont été bien surpris, car depuis ses débuts les élèves respectent le potager. Qui aurait envie d’abimer ce qui est beau ? Il faut faire confiance aux enfants qui sont souvent bien plus intelligents que tant d’adultes qui abiment leur planète en toute connaissance de cause, et en toute indifférence… Car les enfants respectent la barrière de la beauté. Et à part quelque inversions d’étiquettes par des petits plaisantins, deux melons bien mûrs dérobés par des élèves mis en retenus jusqu’à 18h un soir de septembre, plus un concours de dégustation de piments rouges à la rentrée scolaire par des garçons de quatrième, il n’y a pas eu d’autres problèmes (et les piments restants ont été récoltés plus rapidement que prévu). Les élèves peuvent se promener à chaque récréation dans le potager pour observer le travail des insectes pollinisateurs, comment une fleur se transforme jour après jour en fruit, ainsi que toutes les variétés de menthe, de basilic, de persil et les autres plantes installées en nombre au sein de ce trésor. Car la biodiversité est bien un trésor, et même le plus précieux connu dans l’univers. Au collège de Seyssel on peut le regarder, le sentir, le toucher et parfois le goûter, pour peu que chacun accepte de le respecter. Et des élèves qui habituellement tournaient en rond dans la cour pendant les récréations viennent observer le potager bien plus souvent que leur propre jardin.

   En 2020 l’action va se poursuivre, car le collège est devenu entre-temps Collège Refuge LPO, et nous commençons à installer dans la cour des nichoirs et mangeoires pour les oiseaux, puis en mars deux hôtels à insectes réalisés comme les nichoirs en partenariat avec la LPO. Une formation au compostage pour toutes les classes de sixième, avec Trièves Compostage et Environnement a déjà commencé. Et les professeurs de SVT, de physique-chimie et de technologie vont, quant à eux, faire étudier et construire une mini serres à chaque classe de sixième en s’appuyant sur un projet interdisciplinaire dans le but de faire pousser plus facilement les plants du potager au printemps prochain. Enfin les Ecollégiens vont organiser en mars une grande bourse d’échange de graines au collège pour augmenter la biodiversité dans le potager, et dans le jardin de chaque famille. 

Nb : LPO = Ligue de protection des oiseaux

Eric Muller, Principal du Collège du Mont des Princes 
74910 SEYSSEL
 

 

Fichier
Publié le 23/11/2020
Modifié le 23/11/2020