Etre éco-délégué(e)

Publié le 28/02/2020
Modifié le 28/02/2020
Thumbnail

 

La circulaire nouvelle phase de généralisation de l’Education au Développement Durable – EDD 2030 généralise les éco-délégués dans les établissements scolaires, en proposant différentes formes de désignation.

Ensuite, ont été élus au sein du Conseil Académique à la Vie Lycéenne (CAVL), deux éco-délégués titulaires et deux éco-délégués suppléants.

Les élus éco-délégués au CAVL de l'académie de Grenoble
Titulaire Charlène LEPELLETIER (Isère) Yohan HADJI (Isère)
Suppléant Perrine ROUSSEL (Haute-Savoie) Louis TEILLON (Drôme)

Pour les contacter : davl@ac-grenoble.fr


Les éco-délégués de l’ensemble des CAVL de France ont été réunis à Amiens lors du FOREDD 2020.

Thumbnail

S’il doit y avoir des éco-délégués dans les établissements en démarche de développement durable, il peut y avoir des éco-délégués dans des établissements qui ne sont pas encore labellisés E3D. Un des projets des éco-délégués peut-être alors de renforcer la dynamique de l’établissement de façon à obtenir la labellisation.

Il existait déjà des éco-délégués dans un certain nombre d’établissements depuis plusieurs années. Depuis 2015, la mission EDD et délégation académique à la vie collégienne et lycéenne travaillent ensemble pour développer l’engagement citoyen des élèves dans les établissements scolaires. 

Etre éco-délégué : qu’est-ce que cela peut m’apporter ?

Etre éco-délégué est un engagement citoyen. Il s’agit de s’engager sur des problématiques de développement durable et devenir force de proposition pour faire évoluer le cadre de vie  ou le fonctionnement de l’établissement sur les champs ayant un lien avec le développement durable. C’est donc d’abord apprendre à s’inscrire dans une réflexion collective avec ses camarades, mais également avec des adultes de l’établissement. C’est apprendre à conduire un diagnostic, à construire une projet, à le défendre, à le mettre en oeuvre. C’est prendre conscience de façon plus aigüe des enjeux sociétaux actuels et participer aux réponses qui sont apportées et qui participent des réponses globales. C’est donc acquérir des compétences en démarche projet, en argumentation, en écoute et débat, en expression orale. C’est acquérir une confiance en soi en prenant la parole devant des groupes de camarades, d’adultes ou mixtes de taille variables. C’est également prendre conscience de ce qu’est l’engagement, des contraintes qu’il induit, mais également des grandes satisfactions qu’il procure : rencontrer d’autres acteurs très divers, voir ses projets se développer et se dire que l’on a pris sa part dans ces évolutions. C’est apprendre en le vivant, le fonctionnement de la démocratie représentative, mieux en comprendre le fonctionnement, les atouts, les limites. C’est rencontrer des partenaires, se confronter à leurs visions, leurs résistances ou leur engouement. C’est renforcer ses connaissances sur certains champs disciplinaires pour consolider son argumentation sur les projets que l'on porte.

Exemple de projets mis en œuvre par les éco-délégués

Deux documents réalisés par les élus éco-délégués du CAVL pour clarifier la mission des éco-délégués.
Fichier
Fichier
Infographie du ministère de l'Education nationale sur les éco-délégués
Le guide de l'éco-délégué, une publication conjointe du ministère de l'Education Nationale et de l'ADEME
Fichier